Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coeur de libraire

Bienvenue sur le blog de Flo', lectrice, libraire & auteure - Rose Darcy, c'est moi ^^ -. Ici, je vous parle de ce qui me passionne, lecture, écriture, musique et bien d'autres choses encore ! Je vous souhaite un bon voyage dans mon univers rose bonbon, en espérant que vous y ferez de belles découvertes livresques... ou autres ;) N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage chez moi, j'adore vous lire !!! Et, si le coeur vous en dit, vous pouvez visiter mes pages Face de Bouc : https://www.facebook.com/CoeurDeLibraire & https://www.facebook.com/RoseDarcyAuteure. Bonne visite à vous :D

26 May

Harper LEE "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur"

Publié par Myiuki  - Catégories :  #LITTERATURE ETRANGERE

Quatrième de couverture

 
Dans une petite ville d'Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d'office pour défendre un Noir accusé d'avoir violé une Blanche. Celui-ci risque la peine de mort.
Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre, publié en 1960 - au coeur de la lutte pour les droits civiques -, connut un tel succès et reçut le prix Pulitzer en 1961. Il ne suffit pas en revanche à comprendre pourquoi ce roman est devenu un livre-culte aux Etats-Unis et dans bien d'autres pays, pourquoi, lors d'une enquête réalisée aux Etats-Unis en 1991, sur les livres qui ont changé la vie de leurs lecteurs, il arrivait en seconde position, juste après la Bible.
La vérité est que, tout en situant son histoire en Alabama à une époque bien précise, Harper Lee a écrit un roman universel sur l'enfance confrontée aux préjugés, au mensonge, à la bigoterie et au mal. Racontée par Scout avec beaucoup de drôlerie, cet ouvrage tient du conte, de la court story et du roman initiatique. "Il a la légèreté et le poids que recherche le véritable amateur de roman et cette vertu si rare de pouvoir être lu à tout âge, quelle que soit l'éducation qu'on ait reçue, de quelque pays que l'on vienne, à quelque sexe que l'on appartienne. On y trouvera nécessairement un univers communiquant avec le sien par le miracle de l'écriture et de l'enfance ", écrit Isabelle Hausser dans la postface qu'elle a rédigée pour ce livre.
 

A mon avis ... 330x298 1277805245magnet barbapapa coeur rose 70055 330x298 1277805245magnet barbapapa coeur rose 70055 330x298 1277805245magnet barbapapa coeur rose 70055 330x298 1277805245magnet barbapapa coeur rose 70055

 
Tout d’abord, je dois dire que j’ai toujours considéré cet ouvrage comme un classique de la littérature américaine qu’il faut absolument avoir lu au moins une fois dans sa vie. Mais, comme "Sur la route" de Kerouac ou "Ulysse" de Joyce, il faisait partie de ces classiques qu’on se réserve pour plus tard et qu’on ne prend finalement pas le temps de lire … Cette lecture commune m’a permis de découvrir un livre différent de ce à quoi je m’attendais.
 
En effet, il n’a pas ce côté barbant voir un peu lourd des classiques où sens où je l’entends (voir Céline, Proust et tous leurs amis !). Ce livre-ci m’a touché, émue, bref il m’a beaucoup plu ! D’abord, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, j’avais un problème avec le style d’écriture, le scénario qui se déroulait, l’ambiance, je ne sais pas pourquoi, l’évidence ne s’est pas imposée de suite. C’est au fur et à mesure de l’avancement dans le texte que j’ai pu mesurer toute l’ampleur de la beauté de ce texte, de sa tristesse, de sa rudesse, de son injustice aussi. C’est un texte fort. Un texte qui traite un sujet délicat, difficile, mais qui malheureusement est encore d’actualité. Ce roman nous parle, avec ses mots, ceux d’une petite fille, de racisme, d’injustice, de cruauté, de toutes ces choses qu’on aimerait voir éradiquer.
 
J’ai apprécié le fait que ce soit Scout qui nous raconte cette histoire, de son point de vue, celui d’une petite fille de 8 ans. On voit le monde des adultes comme un univers codifié, impénétrable, on sent qu’elle ne comprend pas tout ce qui s’y passe mais qu’elle essaie. On sent sa naïveté, sa candeur face aux évènements. Et petit à petit, on sent aussi son incompréhension, sa colère, elle a du mal à ne pas jouer des poings pour défendre son père, accusé d’être "l’ami des nègres". Le texte bascule de la joie de l’enfance, des jeux d’étés, de l’insouciance à la dure réalité de la vie, à la peur, à l’angoisse. Le roman gagne alors en profondeur, le récit prend de l’ampleur et nous dévoile toute l’horreur de l’Alabama dans les années, une Amérique ségrégationniste, où les noirs sont traités comme des non-humains, comme des criminels.
 
L’histoire de Tom Robinson, homme noir accusé d’avoir violer une jeune fille blanche, vient se greffer à celle de la vie quotidienne de Scout, Jem et leur père. Ces deux récits vont s’entremêler dès le début du procès et là, on bascule en dehors de la fiction. Tout m’a semblé si réel, si juste, si bien écrit. On ressent tellement d’émotions fortes, avec la scène de la banque, la scène du tribunal aussi. Et on découvre aussi le vrai visage de la société de cette ville de l’Alabama, comme un miroir de l’Amérique de l’époque, on voit petit à petit les masques tombés, on comprend pourquoi les gens agissent de telle ou telle manière, ce qui les poussent à le faire. Comment un homme peut-il vouloir en tuer un autre du simple fait de sa couleur de peau ? Pourquoi un homme est mis aux bancs de la société parce qu’il est noir ? Pourquoi personne n’accord la présomption d’innocence à un homme noir ? On se dit que ces gens bien-pensants devraient se conduire autrement, comment des gens qui se disent intellectuels, cultivés, croyants, peuvent-elle considérer un autre homme comme un animal ? C’est un discours qui est toujours d’actualité. Comment peut-on laisser faire ça ? J’ai beaucoup aimé les interventions d’Atticus sur le sujet, il est le symbole de la sagesse, la mesure, tout au long du texte et vient calmer les flammes qui s’agitent en Scout en essayant de lui faire comprendre la vie tout simplement. Oui, ils agissent comme ça mais il faut essayer de se mettre à leur place et de comprendre pourquoi ils le font et ne pas les condamner. Eh bien, cet homme-là m’a vraiment impressionnée ! La douceur, le calme, l’immense compréhension qui émane de cet avocat sont incroyables !
 
Toute cette famille atypique est attachante, la petite fille garçon manqué qui ne veut pas porter de robe, le grand frère qui devient un homme et Calpurnia, la nourrice/cuisinière/femme de ménage de la famille qui fait plus office de mère que de bonne. Ces quatre personnages sont au cœur de l’histoire et nous permettent de multiplier les points de vue sur la situation qui s’y déroule, j’ai adoré le fait que chacun donne son avis et que le lecteur puisse ensuite se faire sa propre idée de la société dans laquelle évoluent nos personnages. Le personnage le plus mystérieux, celui de Boo Radley, est finalement l’un de ceux qui ont le plus d’importance dans le récit, il l’influence d’une drôle de manière. Un homme qui reste toujours enfermé et ne sort jamais de chez lui, forcément ça soulève des questions, dont celle qui va sous-tendre tout le texte : pourquoi ? Pourquoi choisir de ne pas mettre un pied dehors, jamais ? Je ne donne pas la réponse, vous la trouverez dans le livre et je peux vous dire qu’elle est d’une logique imparable !
 
J’ai beaucoup aimé l’innocence de Scout, petite fille blanche qui n’hésite pas une seconde à pénétrer dans l’église des noirs de la ville, à s’asseoir auprès d’eux au tribunal, à s’élever contre des hommes blancs qui menacent son père. C’est un personnage fort que ce petit bout de femme. Par sa naïveté, elle illumine ce texte, lui donne le sourire, le fait rire par moments, elle met malgré tout un peu de gaieté dans cette triste histoire. J’ai adoré le comique de certaines situations dans lesquelles on la retrouve, notamment lors de son premier jour d’école. On ne peut que l’adorer cette petite fille, c’est un rayon de soleil, rebelle, indépendant et qui pourtant n’a de cesse de chercher l’abri douillet et réconfortant des bras de son père. La voir grandir est un bonheur !
 
Pour conclure, je dirais que j’ai été ravie de découvrir ce très beau roman, écrit tout en douceur, de façon poétique aussi parfois, où se mêlent des personnages hauts en couleur, attachants (là je pense aussi à Miss Maudie et à Dill dont j’ai peu parlé mais qui m’ont beaucoup plus aussi), parfois agaçants. C’est un roman qui amène à réfléchir sans trop en montrer, la réflexion se fait intérieure, on a finalement peu de détails jusqu’à la fin du roman, et ça aussi j’ai apprécié car c’est au lecteur de se faire sa propre opinion. Rien n’est imposé. Ce livre m’a donné le sentiment d’être une parfaite harmonie entre la légèreté du monde de l’enfance et la lourdeur pesante du monde des adultes. Un livre qu’on peut lire à tout âge et qui ne manquera pas de vous toucher. On en sort pas indemne de cette histoire et même après avoir fermer ces pages, on continue de se poser des questions. La principale étant pour moi : mais comment a-t-on pu laisser tout ça arriver ? Et je pense qu’Atticus me dirait : mets-toi à leur place ! Eh bien c’est ce que je compte faire …
 
Vous l’aurez compris ce livre n’est pas un classique pour rien et vous ne regretterez pas de l’avoir lu ! Ce livre est tout simplement magnifique !
 

Passeport lecture

 
Nombre de pages : 345
Temps de lecture : 4h30
Prix : 20.08 euros
 
http://www.mediatheque-noisylesec.org/lf/wp-content/uploads/harper-lee-ne-tirez-pas-sur-loiseau-moqueur.gif
 
arton2518-de896
 
http://2.bp.blogspot.com/-s7sRKbEmSus/T5fPpHcuMVI/AAAAAAAADg8/m3yWR2zsthA/s200/%25C3%2589mile-4+la+plume+au+feminin.jpg
 
Commenter cet article

Au fil des mots 18/09/2012 23:29

ouh!!! c'est pas bien!!! a lire très vite,par contre les avis sont très partagés :(

Myiuki 18/09/2012 23:37



Oui, il est dans ma PAL ! Dès que j'aurais le temps, je le lirai ^^


Les avis mitigés ne me font pas peur ;)



Au fil des mots 18/09/2012 21:28

A lire au moins une fois!! Ce livre a obtenu le prix Pulitzer en 1961.
autre livre incontournable de la littérature américaine: L'attrape-coeurs de JD Salinger.
superbe chronique,merci.

Myiuki 18/09/2012 22:56



Oui, à lire au moins une fois c'est certain, un classique de la littérature américaine, tout simplement indémodable ^^


Je n'ai pas encore lu "L'attrape-coeurs", honte sur moi *pas taper*


Merci pour ton commentaire :)



Nico 09/08/2012 21:11

Je comprends ce que tu veux dire... mais toujours est-il que cela m'a semblé un peu long par moments, et certains passages n'étaient pas forcément indispensables. Mais ce n'est que mon ressenti!

Myiuki 09/08/2012 21:17



Oui tout n'est jamais indispensable dans un roman, il y a toujours quelques scènes qu'on trouve de trop et qui alourdissent l'ensemble ... je comprends ce que tu veux dire, après je l'ai lu y a
un moment déjà et j'avoue que mon ressenti évolue avec le temps, je me rappele avoir bien aimé sans avoir été passionnée non plus, ça n'est pas un livre qui nous emporte sans restrictions
aucunes. Après comme tu le dis, chacun son ressenti et c'est tout l'intérêt !



Nico 09/08/2012 20:48

Un bien joli roman en effet, auquel je reprocherais tout de même quelques longueurs, notamment au début. A vrai dire c'est même parfois ennuyeux. Mais je garde un bon souvenir de cette lecture, qui
est à la fois envoûtante et dure. Un livre différent des autres.

Myiuki 09/08/2012 20:57



Oui c'est vrai que c'est long à se mettre en place, mais je pense qu'il est important quelque part de replacer le contexte, de comprendre comment vivent les habitants de cette petite ville afin
de mieux cerner aussi ce qui se passe par la suite dans le récit. En tout cas, je suis d'accord avec toi, c'est vraiment un livre à part, qui mêle à la fois la dureté de la situation et la
douceur de l'enfance. Un grand classique avec ses petits défauts ;)


Merci pour ton commentaire !



Valérie 29/05/2012 10:16

Chouette, il est dans ma PAL depuis quelques jours!

Myiuki 29/05/2012 10:42



Il n'est pas mal du tout et donne vraiment à réfléchir. J'espère qu'il te plaira ;)



À propos

Bienvenue sur le blog de Flo', lectrice, libraire & auteure - Rose Darcy, c'est moi ^^ -. Ici, je vous parle de ce qui me passionne, lecture, écriture, musique et bien d'autres choses encore ! Je vous souhaite un bon voyage dans mon univers rose bonbon, en espérant que vous y ferez de belles découvertes livresques... ou autres ;) N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage chez moi, j'adore vous lire !!! Et, si le coeur vous en dit, vous pouvez visiter mes pages Face de Bouc : https://www.facebook.com/CoeurDeLibraire & https://www.facebook.com/RoseDarcyAuteure. Bonne visite à vous :D