Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coeur de libraire

Bienvenue sur le blog de Flo', lectrice, libraire & auteure - Rose Darcy, c'est moi ^^ -. Ici, je vous parle de ce qui me passionne, lecture, écriture, musique et bien d'autres choses encore ! Je vous souhaite un bon voyage dans mon univers rose bonbon, en espérant que vous y ferez de belles découvertes livresques... ou autres ;) N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage chez moi, j'adore vous lire !!! Et, si le coeur vous en dit, vous pouvez visiter mes pages Face de Bouc : https://www.facebook.com/CoeurDeLibraire & https://www.facebook.com/RoseDarcyAuteure. Bonne visite à vous :D

12 Aug

Doriane Still "Fais-moi jouer toute la nuit"

Publié par Myiuki  - Catégories :  #NOUVELLES, #EROTIQUE

Article interdit aux moins de 18 ans !!!!

Quatrième de couverture

La belle Agnès a hérité d'un théâtre miteux après la mort de son père et tente par tous les moyens de le faire vivre face au géant culturel que la mairie vient de faire construire.

Le hasard va lui faire rencontrer un grand acteur lors d'une représentation scolaire et notre petite coquine ne va pas hésiter à se donner « corps et âme » pour le satisfaire…

À mon avis ♥

La nuit aura été courte pour moi…

Par où commencer ? J’ai lu toutes les nouvelles érotiques de l’auteur chez SK mais c’est la première que je chronique et ça va pas être facile pour moi parce que je n’ai pas accroché… Je m’explique. Parlons d’abord du titre, il m’a tapé dans l’œil au départ parce que j’ai piqué un fou rire devant mon écran, j’étais sûre d’avoir lu « jouir » et non pas « jouer », oui, je sais, j’aurais dû mettre mes lunettes ^^ Du coup, c’est bête mais cette confusion m’a amenée à me pencher un peu plus sur le sujet de la nouvelle qui ne me semblait pas dénué d’intérêt, donc, je l’ai achetée dès sa sortie… ce matin ! La couverture… j’aime les couleurs, mais je ne l’aime pas vraiment elle, en elle-même. Même si elle est « classe » pour de l’érotique, j’aurais préféré que la jeune femme affiche moins ses « dessous », après, c’est une question de goût ! Pour parler du contenu du livre, hum, ça se gâte. Alors, je dois dire qu’au début, j’étais bien dans l’histoire, ça me plaisait cette première partie, si je peux l’appeler comme ça, d’introduction des personnages, la rencontre entre notre héroïne et un mystérieux italien sexy, jusque-là, rien à dire ou presque, j’étais dedans, ça avait l’air prometteur et puis… passé la case McDo, j’ai décroché. Pourquoi ? Parce que j’ai trouvé la suite vulgaire, je ne vois pas d’autres mots. Les scènes de sexe… m’ont fait frissonner, mais pas de désir ou d’excitation, ça c’est sûr. Je ne suis pas du tout rentrée dans l’ambiance de cette deuxième partie. J’ai trouvé ça trop trash. Le petit mot, passe encore, mais alors ce qui se passe après… non. C’est censé être beau ça, franchement ! Et là, on en est réduit à quelque chose qui se gâche, qui est presque… salit j’ai trouvé. Je ne sais pas comment l’expliquer, rien que le coup du « lapin » à la fin m’a choquée. Pourquoi pousser à ce point et faire dans l’ultra chaud au détriment du reste ? Pourquoi ne pas faire simple, efficace, sans pour autant tomber dans le « langage coquin à outrance » ? Je n’ai pas vu d’amour là-dedans, juste du sexe, bestial, sans saveurs… Ouais, cette nouvelle me laisse un goût amer. Pourtant, comme je le disais, je trouvais le concept intéressant, et les personnages auraient pu être attachants… si et seulement si… Ce ne fut pas le cas, pour ma part. Je les oublierai vite, c’est clair. Et c’est ce que je trouve dommage, parce que le potentiel est là, c’est la mise en forme qui pêche pour moi. J’ai le sentiment qu’on ne peut pas tout se permettre non plus dans une nouvelle érotique, et que ce n’est pas parce qu’elle est de ce genre qu’on peut user de toutes les libertés de tons et/ou de traitements. Ici, je n’ai pas ressenti de passion, pas de feu, rien que quelque chose de purement physique, dégoulinant… loin d’être beau ou attrayant. Alors, je sais que ce jugement peut paraître dur, et ce n’est que le mien, mais là, je ne sais pas, je suis passée totalement à côté. Malgré tout, en dehors des scènes de sexe qui m’ont horripilée, j’ai trouvé le style plutôt pas mal, entraînant, on sent qu’il peut avoir de la consistance, sans doute dans d’autres occasions. Là, j’ai été refroidie. Je ne m’attendais à rien de particulier en lisant cette nouvelle si ce n’est à passer un bon moment de lecture, même là, j’ai l’impression que mon ressenti est en demi-teinte. Je ne me suis pas ennuyée en lisant cette nouvelle, ce serait mentir, mais elle ne m’a pas touchée, envoûtée, elle m’a laissée de marbre. Faut dire aussi que certaines expressions m’ont retourné l’estomac… Rien de magique là-dedans, de profond, tout reste en surface et en sueur, j’aurais voulu quelque chose de moins « brut de décoffrage » et de plus fin. Peut-être que ce n’est pas ce qu’attend le lectorat de ce genre de nouvelles, mais c’est ce que je recherche moi. Et, parfois, je le trouve… Là, j’ai beau chercher, ça m’échappe… Et ça m’attriste, parce que j’aurais vraiment voulu aimer cette nouvelle, c’était tout bonnement impossible avec les cartes que j’avais en main…

En bref…

Ce n’est que mon avis donc, tentez malgré tout votre chance, peut-être que vous apprécierez plus que moi cette nouvelle qui ne m’a clairement pas conquise…

Morceaux choisis

Quand je lis une belle phrase comme « je taime » suivie deux lignes même pas plus loin par « […] je tente de refroidir ma queue dans l’eau glacée de la piscine […] »… je dis non, je m’insurge ! Ça fait foirer l’effet charmant, romantique, de la déclaration, quel besoin de la casser avec ce qui suit ?

« – T’es un vrai lapin […]/ – Ouais, et je vais te prendre comme une lapine. »… Mais, mais, laissez ces pauvres lapins en paix ! Voilà, ce sont deux bêtes, rien de plus. Et ça, ça ne m’attire pas du tout…

« — […] et dès qu’un mec s’intéresse à toi, tu le laisses te culbuter dans toutes les positions et par tous les trous. »… avons-nous réellement besoin d’en arriver à un tel niveau de vulgarité ? Je ne sais pas, moi, je suis peut-être trop prude, mais ce genre de phrases me choque.

Et alors, la palme revient à « […] il comptait me culbuter toute la nuit, me bouffer la chatte jusqu’à ce que je le supplie d’arrêter et me défoncer le cul comme une truie. »… bon alors là, ça se passe de commentaires. Je ne peux tout simplement pas.

Alors qu'au milieu de tout ça, on trouve une phrase qui m'a énormément plu : "Il m'enlaçait et me susurrait des mots doux qui m'emportaient sur un nuage sucré"... ben voilà, pourquoi ne pas m'avoir mis ce genre de phrases tout au long du récit ? J'aurais été plus que conquise !

Passeport lecture

Nombre de pages : 46

Temps de lecture : 15 minutes

Prix : 0.99 €

Doriane Still "Fais-moi jouer toute la nuit"
Commenter cet article

Read-A-Passion 13/08/2013 11:36

J'avoue que moi dès que je lis des mots qui ne sont pas avec mon état d'esprit j'arrête ma lecture... Mais j'avoue qu'il y a largement pire.

Myiuki 13/08/2013 16:39

Oui, il y a pire, c'est sûr... mais y a mieux aussi :P
Merci pour ton commentaire.

Alexandre 12/08/2013 17:42

Je ne m'imagine pas parler comme cela à une femme.

Myiuki 12/08/2013 17:43

Ce qui me rassure passablement je dois dire ^^
Merci pour ce commentaire :)

À propos

Bienvenue sur le blog de Flo', lectrice, libraire & auteure - Rose Darcy, c'est moi ^^ -. Ici, je vous parle de ce qui me passionne, lecture, écriture, musique et bien d'autres choses encore ! Je vous souhaite un bon voyage dans mon univers rose bonbon, en espérant que vous y ferez de belles découvertes livresques... ou autres ;) N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage chez moi, j'adore vous lire !!! Et, si le coeur vous en dit, vous pouvez visiter mes pages Face de Bouc : https://www.facebook.com/CoeurDeLibraire & https://www.facebook.com/RoseDarcyAuteure. Bonne visite à vous :D