Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coeur de libraire

Bienvenue sur le blog de Flo', lectrice, libraire & auteure - Rose Darcy, c'est moi ^^ -. Ici, je vous parle de ce qui me passionne, lecture, écriture, musique et bien d'autres choses encore ! Je vous souhaite un bon voyage dans mon univers rose bonbon, en espérant que vous y ferez de belles découvertes livresques... ou autres ;) N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage chez moi, j'adore vous lire !!! Et, si le coeur vous en dit, vous pouvez visiter mes pages Face de Bouc : https://www.facebook.com/CoeurDeLibraire & https://www.facebook.com/RoseDarcyAuteure. Bonne visite à vous :D

04 Jun

Céline Mancellon "Under Cover"

Publié par Myiuki  - Catégories :  #ROMANCE

Quatrième de couverture

Patch est un métis, moitié démon, moitié humain… qui survit grâce au deal de pierres à rêves, procurant ainsi aux humains leurs fantasmes sur un plateau d'argent. Une nuit, il décide de cambrioler la demeure de Lord Vald Corn - un noble démoniaque - afin de renouveler son stock de cailloux, seulement tout ne se passe pas comme prévu…

A mon avis ****

Je n’ai pas pour habitude d’écrire mes chroniques juste après avoir refermé le livre, en général, je laisse reposer mes mots dans ma tête avant de les mettre noir sur blanc. Mais là, j’ai ressenti l’impulsion de partager mes émotions (fortes) immédiatement et de vous dire pourquoi, vous aussi, vous devriez découvrir Under Cover (et pas seulement parce que c’est Céline qui l’a écrit :P).

NB : ce livre se base sur le style Yaoï (romance homosexuelle entre deux hommes) et est destiné à un public majeur & averti.

Ce récit nous plonge dans un monde dystopique où les démons ont pris le pouvoir sur notre chère petite planète bleue après, ce qu’on pourrait qualifier de, l’apocalypse. Les humains, survivants, sont des êtres errants accros aux sods, des pierres de rêves, de rêves … puissamment érotiques (plus besoin de Viagra avec ça !). Nous voilà donc avec pour toile de fond du récit un monde où la relation dominant/dominé prend tout son sens, où les cruelles entités représentantes du Mal, les démons (en fait, des extra-terrestres – mais pas verts ! … enfin, je crois :P -), ont assouvi les agneaux blancs (comprendre, nous, pauvres humains que nous sommes), enfants du Bien (mais bon, comme toujours, l’humanité étant ce qu’elle est, on peut avoir des doutes sur sa toute blancheur ^^). Je dois dire que j’ai adoré cette petite touche de fantastique qui vient peindre la toile de fond du récit. Elle nous fait découvrir un monde extrêmement codifié, un monde où les métis (enfants de démons et d’humaines) se battent pour survivre, rejetés de tous, alors que les nobles démons se prélassent dans le luxe. J’apprécie cet effet-là, toujours, il est le préambule de quelque chose de plus, en général, d’une rébellion ou d’un combat. C’est un monde d’illusions que nous présente l’auteur. Mais, elle va plus loin encore. Fatalement, qui dit démon, dit idées préconçues, on y échappe pas. Le génie de Céline Mancellon c’est de briser les préjugés, les idées reçues (on peut peut-être aussi le doubler avec l’homosexualité en elle-même par certains aspects …), nous offrant une nouvelle vision de ces êtres craints, démoniaques, qui détiennent le pouvoir d’une main de fer sur un peuple abattu, dépendant. Le personnage de cette « race » qu’elle a choisi de nous présenter, Lord Vald Corn fait vaciller nos premières impressions, il nous exhorte à regarder au-delà des apparences. Que j’aime les images qui s’effondrent pour révéler l’envers du décor ! On est toujours surpris, dans l’attente d’en démasquer plus encore … un régal ! Et l’univers que nous présente, brièvement, l’auteur, a l’air plus que prometteur ! J’ai hâte d’en apprendre un peu plus sur ce fameux Roi …

Et, dans ce monde, évolue deux personnages qui sont au cœur de notre histoire : Patch (métis et dealer de sods de son état) et Lord Vald Corn (noble démon de son état). Que vous dire de ces deux-là ? Déjà, je me dois de préciser que je n’ai jamais lu de Yaoï, ou regarder d’animés de ce style, la littérature homosexuelle, je connais de nom mais je n’en ai jamais lu, c’est donc ma toute première expérience du genre. J’avoue, j’y allais avec une légère appréhension (comme toujours quand je découvre un nouveau genre littéraire), mais, dès les premières pages, j’ai été conquise (il ne pouvait en être autrement avec Céline !). Il faut dire que Patch et Vald m’ont fait totalement craquer ! Ils sont juste #trop choupi’ ! Mon Dieu, j’avais envie de les prendre dans mes bras et de leur faire de gros câlins en permanence. On ne résiste pas au charme indéniable de ces deux personnages, à l’opposé l’un de l’autre mais qui forme un couple attendrissant au possible. Patch, c’est le gosse des rues qui n’hésite pas à traiter Vald de pervers ou a gentiment lui demander d’aller se faire foutre, son humour est indéniable mais c’est surtout son côté fragile, sa tendresse, qui m’ont touchée. Et cette peur de l’abandon … que dire ? Ce petit m’a mis les larmes aux yeux. Il est touchant, ses galères vous parlent, on a qu’une envie, le voir heureux, le voir s’en sortir. Son côté tête brûlée aussi m’a plu. Têtu sur les bords, il m’a beaucoup fait rire quand il s’énervait, contre lui-même ou Vald. C’est un caractère de feu qui se cache sous une carapace de désinvolture toute feinte et qui finit par céder, pour notre plus grand bonheur d’ailleurs ! Ah, j’adore Puppy, il est trop craquant ! Et c’est sa rencontre avec Vald qui va tout changer. Ah, Vald … le démon sexy aux yeux phosphorescents. Monsieur mystère, le maître du jeu qui se fait prendre dans les filets qu’il tend. J’ai aimé voir ce personnage parce qu’il casse les codes, les images imposées, par sa volonté d’aimer, par sa tendresse aussi, par son côté sensible indéniable. C’est l’homme fort qui finit par laisser parler son cœur. Et, quand on l’écoute, ce qu’il a à dire nous bouleverse. Ensemble, ils ont une alchimie tout simplement hallucinante. Deux caractères totalement distincts, explosifs, qui se rejoignent pour ne plus former qu’un … #soromantic !

Et on en vient à ma partie préférée du texte, la romance … Hoy, hoy ! Je me suis totalement liquéfiée, y a pas d’autres mots. Moi qui pensais que je n’accrocherais pas, ben, ça a été tout le contraire ! J’en voulais plus et je m’agrippais à mon bouquin en priant pour que je me sois trompée sur le nombre de pages qu’il contient ! La romance … elle est magique ! Des émotions fortes, de la passion à revendre, c’est, toute feu toute flamme que j’ai lu ce bouquin #caliente. La température grimpe rapidement (même si, à cette époque, les radiateurs sont éteints :P). Sans parler de l’érotisme du texte, très bien rendu d’ailleurs et qui croît au mesure de l’attachement de nos deux personnages l’un envers l’autre, ce qui m’a vraiment plu, c’est le fond, le côté sentimental pur et dur. OMG ! Waouh, j’avais des étincelles dans les yeux en lisant cette histoire. C’est l’un des couples les plus beaux qu’il m’ait été donné de rencontrer en littérature. Leur histoire est intense, passionnelle, explosive, elle est au-delà des mots, parce qu’elle les dévore, l’un et l’autre, qu’ils en sont prisonniers mais qu’ils n’ont aucune envie de se libérer de leurs liens (ce qui encore plus romantique à mes yeux *soupirs*). J’ai aimé les voir batailler au départ pour mieux céder ensuite, leurs petits jeux du chat et de la souris m’ont fait sourire car leur issue était inéluctable … on peut lutter un temps contre le désir, pas contre l’amour, le vrai. Ils sont juste éblouissants ensemble. Une romance comme ça vous entraîne dans son sillage, elle vous emporte sans vous laisser le temps de souffler, elle vous marque. Ces deux hommes ensemble m’ont fait rêver, je n’ai pas peur de le dire, parce que ce qu’il est partage est tellement beau, tellement vrai, que j’en avais le cœur qui palpitait à l’unisson du leur. C’est tout simplement addictif. Patch et Vald arrive à transcender l’homosexualité pour nous offrir l’amour à l’état brut et les sensations qui vont avec. J’ai ri, j’ai pleuré, j’ai crié, j’ai ressenti à travers eux des émotions fortes, dévastatrices, inexorables. C’était tout simplement intense ! Je ne sais pas comment l’expliquer, cette histoire d’amour je ne l’ai pas lue, non, je l’ai vécue ...

Une fois encore, le style de Céline Mancellon m’a bluffée. Je me suis laissée porter par les mots qui défilaient sous mes yeux avec plaisir. Je m’en suis délectée. Dès les premières pages, j’étais dedans. J’ai suivi l’évolution de la relation de nos deux tourtereaux avec beaucoup de tendresse, mais aussi, j’ai été très intriguée par ce qui se déroule derrière tout ça, cette fameuse lettre qui chamboule tout … et la révélation finale ! Ah, l’auteur sait ménager son suspens, c’est clair ! Et, à nouveau, une fois refermé ce livre, je me suis exclamée « Mais euh !!! », c’est tout simplement TROP COURT !!! Heureusement, l’auteur m’a rassurée, indiquant à la toute fin qu’il y aurait une suite à cette histoire (Youpiiiiiiiiiii !!! #sautedejoie). Je crois que je suis addict moi aussi, pas aux sods, mais aux mots de Céline, elle écrit tellement bien aussi faut dire ! Et c’est vrai que ce récit, rythmé, passionné, se lit, certes vite, mais surtout, sur un mode intense. Ça va crescendo et on arrive à la dernière page déjà en manque. C’est qu’on s’y attache à ces personnages qu’elle nous dessine avec tant de talent ! Et elle arrive à nous donner envie d’en savoir plus, en glissant savamment, ici et là, quelques petits indices cachés sur une intrigue parallèle qui me semble des plus prometteuses ! (que j’ai hâte de lire d’ailleurs !!! Note à l’auteur : la rentrée ??? Mais c’est TROP LOIN !!!). J’ai été la première surprise par mes propres réactions à la lecture de ce livre que j’ai dévoré. Il m’a consumée d’une certaine manière, parce que j’en voulais toujours plus, parce que je m’y suis plongée dès les premiers mots et que je ne voulais plus en ressortir. J’aime quand l’auteur passe sur le mode de l’émotion, le récit devient poignant, aussi beau que triste, il s’insinue dans votre cœur et, une chose est sûre, si vous le lisez, il ne vous lâchera pas de sitôt une fois la dernière page tournée. Cette petite crevette est un « presque » coup de cœur pour moi. J’ai été comblée par ma lecture, passionnante. Mon seul regret sera pour les quelques coquilles (orthographe & grammaire) qui ont émaillées ma lecture (un détail) …

En conclusion, un livre que je vous conseille fortement de découvrir, parce que vous ne le regretterez pas ! Des personnages comme ceux-là, vous ne les rencontrerez qu’une fois dans votre vie de lecteur/lectrice, ils vont vous voler un bout de votre cœur, c’est certain ! Laissez-vous tenter par l’histoire de Patch et Vald, elle vaut assurément le détour !

Passeport lecture

Nombre de pages : 66

Temps de lecture : 1h00

Prix : 0.99 €

Céline Mancellon "Under Cover"
Commenter cet article

À propos

Bienvenue sur le blog de Flo', lectrice, libraire & auteure - Rose Darcy, c'est moi ^^ -. Ici, je vous parle de ce qui me passionne, lecture, écriture, musique et bien d'autres choses encore ! Je vous souhaite un bon voyage dans mon univers rose bonbon, en espérant que vous y ferez de belles découvertes livresques... ou autres ;) N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage chez moi, j'adore vous lire !!! Et, si le coeur vous en dit, vous pouvez visiter mes pages Face de Bouc : https://www.facebook.com/CoeurDeLibraire & https://www.facebook.com/RoseDarcyAuteure. Bonne visite à vous :D