Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coeur de libraire

Bienvenue sur le blog de Flo', lectrice, libraire & auteure - Rose Darcy, c'est moi ^^ -. Ici, je vous parle de ce qui me passionne, lecture, écriture, musique et bien d'autres choses encore ! Je vous souhaite un bon voyage dans mon univers rose bonbon, en espérant que vous y ferez de belles découvertes livresques... ou autres ;) N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage chez moi, j'adore vous lire !!! Et, si le coeur vous en dit, vous pouvez visiter mes pages Face de Bouc : https://www.facebook.com/CoeurDeLibraire & https://www.facebook.com/RoseDarcyAuteure. Bonne visite à vous :D

15 Aug

Marc CANTIN et Isabel "Azami le coeur en deux"

Publié par Myiuki  - Catégories :  #LITTERATURE JEUNESSE

Quatrième de couverture

 

Azami vit depuis toujours avec sa grand-mère un peu sorcière au pied du mont Kaïdo. Et voilà que son père lui propose de l'emmener en vacances à Paris ! Pour la jeune Japonaise, c'est le choc des cultures. Ses habits d'enfant sage forment un drôle de contraste avec les cheveux verts de Myo, l'adolescente qui l'accueille. En plus, Myo se montre détestable avec elle. Son petit ami Joan, en revanche, est bien charmant...

 

A mon avis ... 330x298 1277805245magnet barbapapa coeur rose 70055 330x298 1277805245magnet barbapapa coeur rose 70055 330x298 1277805245magnet barbapapa coeur rose 70055

 

C'est une histoire simple mais touchante que nous présente les auteurs de ce roman, celle d'une jeune japonaise qui découvre Paris lors de vacances avec son père. Bien sûr, le livre ne se résume pas à cela. Il nous dévoile, entre autres, une culture que j'apprécie tout particulièrement et y associe une dramatique familiale. Un récit à deux visages qu'il m'a plu de découvrir. D'autant que j'adore la couverture de ce roman, magnifique ! J'avais hâte de me plonger dans ses pages. 

 

Dans un premier temps, je dirais qu'il est agréable de constater que le style d'écriture adopté par les auteurs pour ce roman se rapproche de celui des auteurs japonais que je côtoie en général. J'apprécie beaucoup cette apparente simplicité, cette pudeur, cette pureté, concision parfois clinique mais surtout j'aime la mélodie, la poésie qui se dégagent de leurs oeuvres et que j'ai retrouvé ici. Ce qui m'émeut, me touche le plus dans la littérature japonaise je n'ai pas eu à le chercher bien loin, ça m'a été de nouveau offert par Marc Cantin et Isabel, cette sensation de beauté brute, timide, qui perce sous les mots. Pas besoin d'en dire trop, le non-dit et les silences parlent pour nous. C'est toujours enchanteur, rien n'est superflu, on ne s'encombre pas, tout est millimétré pour nous faire aller à l'essentiel et nous faire comprendre le reste. Il est impressionnant de voir à quel point les auteurs ont poussé le détail pour coller à leur thème. J'ai plus qu'apprécié cela !

 

Car ça ne s'arrête pas à l'écriture en elle-même. On nous parle d'Azami, certes, mais on nous va bien au-delà puisqu'on nous montre surtout ce que cela implique d'être Azami, à savoir une jeune japonaise, de nos jours. Tout simplement fascinant ! Le choc des cultures est amorcé dès les premières pages. Au sein de ce Japon qui l'a vue grandir, Azami vit à la campagne avec sa grand-mère. Cette dernière, un peu sorcière et guérisseuse, lui a appris à croire aux croyances ancestrales de son pays et à vivre en respectant traditions et coutumes. C'est un héritage hors du temps que possède Azami, qui vit entourée des esprits de la forêt et qui y croit. Elle va d'ailleurs devoir partager ses aventures avec un yôkaï, un esprit que sa grand-mère a délégué pour la surveiller et l'empêcher de faire des bêtises, un être de fumée plutôt drôle et pas vraiment au courant de ce qu'on appelle "intimité" puisque son truc à lui c'est d'apparaître dans les toilettes ! 

 

J'ai adoré me plonger dans ce côté mystique du livre avec au coeur de celui-ci le personnage plein de tendresse qu'est la grand-mère d'Azami que tout le monde surnomme Obasan. La voir faire des offrandes au kami (Dieu) vivant dans l'ordinateur portable d'Azami afin que ce dernier accepte de lui transmettre ses mails est tout simplement tordant ! On se demande d'ailleurs commencer l'ordinateur arrive encore à fonctionner après avoir été aspergé de divers liquides et enseveli sous les offrandes florales ou autres, un miracle ! Cette sorte de naïveté dont fait preuve Obasan face à la technologie est touchante. On sent qu'elle est à l'aise avec son monde, ses croyances, et qu'elle a du mal à concevoir qu'il pourrait en être autrement. C'est vraiment fascinant de voir qu'elle a réussi à inculquer tout ça à Azami et que cette dernière ne remet pas en doute sa parole malgré sa modernité. Et nous aussi, ça nous donne envie d'y croire, à ces Dieux invisibles et à ses esprits farceurs.

 

A côté de ça, il a l'opposition avec le Japon moderne incarné par le père d'Azami. Un homme vivant à Tokyo, cette immense ville si loin et si différente de la campagne d'Azami et dans laquelle il évolue comme un poisson dans l'eau. Il représente l'homme d'affaires impliqué dans son travail, dévoué à son entreprise, le japonais typique. J'avoue que ce personnage paraît tout de suite plus froid, plus rigide que tous les autres, guindé dans son rôle, emprisonné dans les conventions. Il voit d'ailleurs la France comme un échappatoire à ce monde qui l'étouffe. A travers lui, c'est justement la rigueur japonaise qui nous est dévoilé, les formules de politesse, le feu sous la glace ... C'est impressionnant de voir toute cette pression que les japonais se mettent dans la vie quotidienne. Pourtant, le père d'Azami ne se résume pas à ça puisqu'il a décidé de changer. Je n'en dirai pas plus sinon je vais dévoiler le suspens du livre ! Mais j'ai beaucoup aimé voir ces deux aspects du Japon moderne être développés dans ce roman, le côté ancestral et le monde moderne, très instructif, surtout de voir comment ils arrivent à cohabiter.

 

Azami quant à elle essaie au maximum de respecter les conventions japonaises, surtout arrivée en France. Elle se montre aimable, serviable, elle a toutes les qualités d'une jeune fille bien élevée. Elle nous explique aussi ce qui la met mal à l'aise dans notre beau pays : la transpiration de son voisin dans le métro, le fait qu'un enfant parle mal à ses parents, etc (on a droit à tous les stéréotypes habituels : les français sont sales, pervers, malpolis, dragueurs ... voilà notre beau pays !). Cette opposition de deux mondes, de deux cultures, nous dessine un tableau fascinant de ce qui nous rapproche et de ce qui nous sépare. On a le sentiment que les japonais tels qu'Azami sont presque prisonniers de leur condition et que nous autres occidentaux avons plus de libertés et pourtant on en viendrait presque à la fin à envier la leur. D'ailleurs Azami reste avant tout une japonaise, on le voit bien tout au long du roman. Même si elle tente de s'adapter, on sent bien qu'elle n'est pas dans son monde en France. Finalement, l'éducation nous forge, qu'on le veuille ou non. 

 

L'autre attrait de ce roman c'est l'histoire qu'il raconte, celle de cette jeune japonaise qui débarque en France avec son père. Le temps de ces vacances, elle va faire la connaissance de Myo, une jeune franco-japonaise de son âge au look totalement délirant et qui est son exact opposé point de vue caractère. J'ai eu du mal avec ce personnage au début mais je m'y suis vite attachée ! Avec elle, Azami va découvrir les exigences de l'amitié et ce qu'est la jalousie, le secret, le pardon. J'ai beaucoup aimé voir leurs différences finirent par les rapprocher. A côté de ça, elle va rencontrer Joan ... quoi de plus romantique que d'embrasser pour la première fois un garçon à Paris ? Mais à quel prix ? Elle va aussi nouer une belle relation avec la mère de Myo, même si elle reste discrète, ça m'a touchée de les voir ainsi devenir complices. Idem avec la petite soeur de Myo. Toutes ces péripéties vont la faire passer par de nombreux stades émotionnels et l'obliger à sortir de sa "rigidité" apparente pour nous dévoile son coeur. C'est à la fois très touchant et émouvant, j'ai beaucoup aimé voir la transformation du personnage d'Azami.

 

Pour conclure je dirais que ce roman est un très bon livre qui nous permet de découvrir une autre culture tout en partageant la vie d'une jeune fille à laquelle on s'attache vite, Azami, et dont l'histoire, bien qu'elle n'est rien de palpitant, saura vous toucher par sa simplicité, sa pudeur. C'est une lecture agréable, instructive et pleine de tendresse. En tout cas, je vous recommande de le lire pour ceux qui, comme moi, apprécié la culture japonaise et les jolies histoires.

 

Passeport lecture

 

Nombre de pages : 224

Temps de lecture : 1h30

Prix : 7.00 €

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/1/8/9/9782092535981.jpg

 

http://2.bp.blogspot.com/-s7sRKbEmSus/T5fPpHcuMVI/AAAAAAAADg8/m3yWR2zsthA/s200/%25C3%2589mile-4+la+plume+au+feminin.jpg

 

http://img.over-blog.com/217x300/3/60/76/57/Challenge/Challenge-douce-France.jpg

 

530110 4030615076768 443719012 n

 

bannière challenge

 

Ce livre a été lu dans le cadre d'un partenariat avec les éditions Nathan. Je les remercie de m'avoir permis de lire ce roman qui fut une agréable découverte. Pour en savoir plus, cliquez sur le logo ci-dessous :

 

http://www.cegid.fr/Documents/FCKUpload/Image/Education/logo_nathan.png

 

 

Commenter cet article

khalid 19/03/2014 21:11

quel âge d'Azami?

wizard 09/05/2014 12:04

14 ans

lele 13/02/2014 17:19

Slt tout Le monde j'adore Azami Le coeur en deux car c'est tres emouvant

oulebsir 09/10/2013 17:48

cc les amie je trouve se livre me plais car il a plains d'espoir et de d'espoire °)

Coeur de Libraire 08/01/2014 16:23

C'est vrai... dans une certaine mesure...

À propos

Bienvenue sur le blog de Flo', lectrice, libraire & auteure - Rose Darcy, c'est moi ^^ -. Ici, je vous parle de ce qui me passionne, lecture, écriture, musique et bien d'autres choses encore ! Je vous souhaite un bon voyage dans mon univers rose bonbon, en espérant que vous y ferez de belles découvertes livresques... ou autres ;) N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage chez moi, j'adore vous lire !!! Et, si le coeur vous en dit, vous pouvez visiter mes pages Face de Bouc : https://www.facebook.com/CoeurDeLibraire & https://www.facebook.com/RoseDarcyAuteure. Bonne visite à vous :D