Coeur de libraire

Bienvenue sur le blog de Flo', lectrice, libraire & auteure - Rose Darcy, c'est moi ^^ -. Ici, je vous parle de ce qui me passionne, lecture, écriture, musique et bien d'autres choses encore ! Je vous souhaite un bon voyage dans mon univers rose bonbon, en espérant que vous y ferez de belles découvertes livresques... ou autres ;) N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage chez moi, j'adore vous lire !!! Et, si le coeur vous en dit, vous pouvez visiter mes pages Face de Bouc : https://www.facebook.com/CoeurDeLibraire & https://www.facebook.com/RoseDarcyAuteure. Bonne visite à vous :D

16 Jun

Johanna ASSAND "Le carnet Moleskine"

Publié par Myiuki  - Catégories :  #LITTERATURE FRANCAISE

Quatrième de couverture

 

Savoir d'où l'on vient pour mieux savoir où l'on va. Seule la découverte du carnet de Moleskine rouge nous guidera dans cette audacieuse quête de soi. Julie a vingt ans quand elle perd ses parents, victimes d'un accident de la circulation. Désemparée et seule, en dépit du soutien de ses proches, elle part à la rencontre du couple que formaient ses parents à travers la lecture des carnets intimes de sa mère. La jeune femme y découvre la vie secrète de chacun d'eux et va être amenée à réfléchir à son propre chemin.

 

A mon avis ... 330x298 1277805245magnet barbapapa coeur rose 70055 330x298 1277805245magnet barbapapa coeur rose 70055 330x298 1277805245magnet barbapapa coeur rose 70055 330x298 1277805245magnet barbapapa coeur rose 70055

 

Tout d'abord, je dois confesser que j'ai tout simplement dévoré ce livre ! Voilà, ça c'est fait, passons à la suite ...

 

Ce livre aborde le thème difficile du deuil, de la perte de ses parents, avec une touche de mélancolie très poétique, tout en douceur et en retenue. J'ai adoré le style d'écriture de l'auteure, qui nous emporte dès les premières phrases sans nous laisser le temps de souffler ... J'ai vu ça comme un tourbillon de mots dans lesquels le lecteur est pris, accroché par les images, par les émotions, sans issue. Et d'ailleurs, on en cherche pas ! C'est beau, tout simplement. La plume de l'auteur est ce qui porte vraiment le texte à mon avis, elle écrit de si belle manière qu'on a pas envie de laisser le livre de côté.

 

Au travers de ses mots, à la fois forts et fragiles, on découvre l'histoire de Julie, qui vient de perdre ses parents dans un accident de voiture. On pourrait croire que tout est dit, que le postulat de départ est clair et sans surprises et pourtant ! Ce que Julie va découvrir, et le lecteur à travers elle, c'est que finalement, elle ne connaissait pas ses parents comme elle le croyait. Comme beaucoup d'enfants, elle s'était fiée à l'image qu'ils lui renvoyaient sans chercher plus loin. A leur mort, elle va découvrir en fouillant dans leurs souvenirs, que les apparences sont souvent trompeuses. A partir de ce moment-là, elle tombe dans le cycle de la recherche et de la quête d'identité.

 

Tout commence avec les carnets moleskine de la mère de Julie. Écrivain de profession, elle avait fait de l'écriture sa vie. C'était pour elle une nécessité d'écrire, aussi essentiel que de respirer. Julie connaissait de sa mère ses romans, elle va découvrir dans ses carnets moleskine, sorte de journaux intimes, sa véritable mère, sans tricheries, sans tromperies, juste elle, totalement mise à nu. Et c'est le choc pour Julie ! Jamais elle n'avait imaginé que sa mère ait pu avoir de telles idées, ressentir de telles émotions, vécus de telles situations. Elle va enfin ouvrir les yeux sur cette représentation de sa mère pour enfin la connaître elle, et seulement elle, pour oublier l'image qu'elle offrait au monde. Ces déclarations sont pleines d'émotions, de sens, de réflexions philosophiques aussi, mais surtout elles nous ouvrent un monde à part, un monde intime. On a au début une impression de voyeurisme. Si la mère de Julie ne voulait pas qu'on ouvre ses carnets, pourquoi devrions-nous en prendre connaissance ? C'est presque un viol. Et pourtant ...

Julie sent qu'elle a besoin de plonger dans les souvenirs de sa mère pour se retrouver, pour se reconstruire. Elle sent qu'elle ne finira par se retrouver elle-même et entamer son propre chemin qu'une fois qu'elle n'aura plus rien à apprendre de sa mère.

 

Cette relation mère/fille est le centre du roman. J'ai d'ailleurs souvent eu le sentiment que Julie oubliait son père. Je veux dire, lui aussi est mort dans l'accident. Et pourtant elle se concentre uniquement sur sa mère. Bon, il faut dire aussi pour sa défense que les carnets moleskine, fruits défendus, lui donnent un bon prétexte pour se rapprocher de sa mère dans la mort plus que de son père qui n'a rien laissé derrière lui. J'ai beaucoup aimé voir ressurgir les moments de bonheur que Julie a connu avec sa mère. Ces rires, ces petites joies, tire un peu le lecteur de la mélancolie ambiante du roman, de sa tristesse. En fait, ce n'est pas à proprement parlé un roman triste. C'est une introspection. Et quand on passe par ce stade, forcément, on est triste, on a peur, on doute, mais très vite on retrouve la lumière. C'est un livre qui donne à réfléchir sur la relation que nous pouvons avoir avec nos parents. Les connaissons-nous vraiment ? Et si nous connaissions toute la vérité les aimerions-nous toujours autant ? Beaucoup de questions que Julie se pose également et auxquelles elle finit par trouver certaines réponses ...

 

Ce qui déclenche réellement la quête de Julie, ce ne sont pas ces carnets moleskine noirs, qui la suivent partout où elle va, l'entourant d'une sorte de cocon protecteur, non, ce que Julie cherche véritablement, c'est le carnet moleskine rouge de sa mère. Unique en son genre, tant par sa couleur que par son contenu. Que contient-il ? Pourquoi sa mère l'a-t-elle caché ? Est-ce le détenteur d'un lourd secret ? Voilà ce qui va pousser Julie dans ses retranchements et l'amener plus loin qu'elle ne l'aurait cru sur les traces de sa mère. L'a-t-elle trouvé ? Je vous laisse lire le livre pour le savoir !

 

C'est un roman très solitaire, même si quelques personnages secondaires apparaissent, on sent que le lecteur est inclus dans une relation exclusive entre Julie et sa mère, dans leur bulle, elles sont seules au monde. Personne ne peut comprendre Julie, personne ne peut l'aider. Elle avance seule au travers des écrits de sa mère et vers la fin du questionnement. On aurait pu croire qu'elle aurait cherché du soutien, mais non. Elle entreprend ce chemin sans personne à ses côtés. Du moins, au début. On sent tout de même à la fin que les hommes qui apparaissent dans sa vie jouent un rôle décisif dans la suite des évènements, mais je n'en dis pas plus, j'en ai peut-être déjà trop dit !

 

Ce que je reproche à ce livre, et c'est bien la seule chose, enfin, non, il y en a peut-être deux, c'est que les dialogues ne m'ont pas paru naturels, même si les mots étaient prononcés, j'avais le sentiment de lire un livre. On ne parle pas de cette façon à mon avis, c'était plus comme un page d'écriture que le personnage récitait plus que comme une discussion de la vie courante. Je ne sais pas, ça m'a troublée. Du coup, même dans ces moments-là, j'avais l'impression de lire un livre. Ce n'est peut-être pas très clair, mais je ne vois pas comment le dire autrement. La deuxième petite chose que je peux reprocher au roman, c'est son côté élitiste. Il y a pas mal de références culturelles, notamment à Kierkegaard, qui ne sont pas accessibles à tout le monde. Même si j'ai lu Kierkegaard, je ne me suis pas sentie à l'aise avec l'histoire aux moments où il est cité. Idem, la famille de Julie, et elle-même, sont quand même des "bourgeois" et j'avoue que les références à l'art contemporain, à l'appartement de vacances dans le très chic Sud, ça m'a refroidie. On a l'impression qu'elle a une vie un peu trop facile ... sans intérêt, du moins jusqu'à l'accident de ses parents.

 

Dans l'ensemble, j'ai beaucoup aimé ce roman qui m'a permis de découvrir une auteure que je ne connaissais pas mais qui a beaucoup de talent ! C'est un livre beau, poétique, qui nous ramène aux réflexions sur la vie, sur la mort, mais sans que cela devienne morbide. On flotte sur un nuage de mélancolie tout au long du récit mais on ne se laisse pas happer par la tristesse, l'auteur y veille en nous tendant la petite carotte du carnet moleskine rouge ! On ne s'ennuie pas une minute à la lecture, le personnage de la mère de Julie est tellement intéressant qu'on a envie d'en apprendre toujours plus sur elle, de continuer à la lire (elle écrit tellement bien ! et c'est si passionnant !) et on s'attache facilement à cette fille qui essaie de percer les mystères de sa mère. Un roman qui ne vous laissera pas indifférent et qui fera résonner toute une palette de sentiments en chacun de vous.

 

Passeport lecture

 

Nombre de pages : 275

Temps de lecture : 2h30

Prix : 16.95 euros

 

http://4.bp.blogspot.com/-jXe6-6A-G78/T20Av0_NKUI/AAAAAAAACbM/EaI7Y0Moikw/s1600/le%2Bcarnet%2Bmoleskine.jpeg

 

http://2.bp.blogspot.com/-s7sRKbEmSus/T5fPpHcuMVI/AAAAAAAADg8/m3yWR2zsthA/s200/%25C3%2589mile-4+la+plume+au+feminin.jpg

 

http://storage.canalblog.com/00/78/953560/74311128.jpg

 

Un grand merci aux éditions Les Nouveaux Auteurs pour m'avoir permis de faire cette très belle découverte ! Merci pour leur confiance et leur générosité.

 

Pour en savoir plus, cliquez sur le logo ci-dessous ...

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/d/d3/Les_Nouveaux_Auteurs_Logo.png

 

 

Commenter cet article

Mademoiselle Globe Lectrice 17/06/2012

Cette lecture a l'air magnifique.
Ce sont des petits éditeurs qui publient d'après ce que je vois ? J'espère que je pourrai le trouver ou le commander chez mon libraire ou alors il faut que je trouve quelqu'un qui veuille bien le
faire voyager.
Affaire à suivre...

Mademoiselle Globe Lectrice 17/06/2012

Oh oui ça m'intéresse, j'adorerai le recevoir, ça serait vraiment super sympa si ça se faisait !

Mademoiselle Globe Lectrice 17/06/2012

C'est envoyé par le biais de ton blog.
Merci encore !

À propos

Bienvenue sur le blog de Flo', lectrice, libraire & auteure - Rose Darcy, c'est moi ^^ -. Ici, je vous parle de ce qui me passionne, lecture, écriture, musique et bien d'autres choses encore ! Je vous souhaite un bon voyage dans mon univers rose bonbon, en espérant que vous y ferez de belles découvertes livresques... ou autres ;) N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage chez moi, j'adore vous lire !!! Et, si le coeur vous en dit, vous pouvez visiter mes pages Face de Bouc : https://www.facebook.com/CoeurDeLibraire & https://www.facebook.com/RoseDarcyAuteure. Bonne visite à vous :D

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog