Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog de Flo', lectrice, libraire & auteure - Rose Darcy, c'est moi ^^ -. Ici, je vous parle de ce qui me passionne, lecture, écriture, musique et bien d'autres choses encore ! Je vous souhaite un bon voyage dans mon univers rose bonbon, en espérant que vous y ferez de belles découvertes livresques... ou autres ;) N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage chez moi, j'adore vous lire !!! Et, si le coeur vous en dit, vous pouvez visiter mes pages Face de Bouc : https://www.facebook.com/CoeurDeLibraire & https://www.facebook.com/RoseDarcyAuteure. Bonne visite à vous :D

16 Dec

Elodie MORGEN "Eva Miller, tome 1"

Publié par Myiuki  - Catégories :  #BIT LIT

Quatrième de couverture

 

"- Tu imploreras mon aide plus tôt que tu ne le penses, riposta-t-elle. Et à ce moment-là, je te révélerai pourquoi j’ai ordonné ta transformation en suceuse de sang comme tu dis. - J’implorerai votre aide dans vos rêves peut-être, mais ça s’arrête là. Vatilia ne prit pas la peine de me répondre et elle sortit de la pièce en claquant la porte. En seulement cinq minutes de discussion, je pouvais déjà affirmer que je la détestais plus que n’importe qui. Je n’en revenais pas. Je me transformais en ce que je détestais le plus : un vampire. Si je n’avais pas promis de venger mon père avant de mourir, je me serais sans doute suicidée. J’allais donc me contenter de mener la vie dure à ces sangsues." Découvrez l’histoire d’Eva Miller, une jeune femme de vingt-trois ans guidée par un sentiment de vengeance qui lui permettra de traverser toutes les épreuves, ou presque… Comment réagiriez-vous si votre réalité s’effondrait, laissant place à une quantité impressionnante de mensonges et d’impostures ? Que feriez-vous, si en plus de cela, vous vous retrouviez condamné à devenir votre pire cauchemar ?

 

A mon avis ... 330x298 1277805245magnet barbapapa coeur rose 70055 330x298 1277805245magnet barbapapa coeur rose 70055

 

Voilà un livre que j'avais hâte de découvrir, déjà, parce que le monde nocturne m'attire de plus en plus ces derniers mois au fil de mes lectures et aussi parce que j'aime beaucoup la nouvelle couverture de ce tome 1 ! J'en avais déjà entendu parler ici et là mais sans avoir l'occasion de mettre la main dessus, c'est maintenant chose faite ! Et je vous vais livrer ici le résultat de ma lecture ...

Tout d'abord je dois dire que, même si j'adore la bit-lit, m'imaginer des vampires en Alsace c'est tout simplement inconcevable. Ne me demandez pas pourquoi mais ça me paraît ... incongru. Alors que dans mon imagination ils peuvent aller planter leurs canines dans le cou de n'importe qui aux Etats-Unis ou ailleurs, je trouve totalement improbable qu'ils viennent s'enterrer par chez nous (je sais, c'est bizarre) ! C'est un point de détail qui m'a perturbée dans le roman, limite, j'aurais préféré que le lieu de l'action ne soit pas situé. Et puis, quand on fait français, autant éviter les prénoms et noms de famille qui sonnent anglophone comme celui de l'héroïne et pire encore, celui de sa meilleure amie. Passons. Ce que je voulais avancer c'était que l'univers créé par l'auteur est intéressant (à condition de le placer dans un autre contexte dans mon cas). Il nous parle tueuse de vampire (une réincarnation de Buffy ? Mais, est-elle vraiment morte ? Elle nous a fait le coup de la mort subite à plusieurs reprises ^^), de "suceurs de sang", de danger, de trahisons, bref, tous les éléments bien flippants qui nous font rêver quand on en arrive au surnaturel. Le tout avec la dose de romance nécessaire pour combler le cœur de toutes les mordues de bit-lit. Oui, les bases sont là, bien ancrées dans le récit, il y a la nuit noire, les gentils et les méchants, les bêtes à crocs, les mensonges, les révélations, c'est un terreau fertile pour une bonne histoire que tout cela. J'aime cette idée d'une jeune femme qui gagne sa vie en tuant les vampires et qui voit du jour au lendemain sa vie basculer. Déjà-vu ? Sans doute, mais qu'importe, du moment que c'est repris avec un brin d'originalité ! De l'originalité, il y en a, du moins sur le fond, pour la forme, je ne sais pas vraiment. A vrai dire, le concept de chasseuse de vampires qu'est censée représenter Eva Miller est sous-entendu mais s'évanouit bien vite, trop vite à mon goût, au moment où l'action survient, je l'ai trouvé bien pâlotte dans son rôle de protectrice des pauvres humains que nous sommes, elle qui est pourtant plus forte que nous grâce à des dons ... spéciaux. Là aussi, j'ai été déstabilisée, je m'attendais à un personnage fort, plein d'assurance, de défi, comme j'ai cru l'entrevoir au début, quelqu'un qui tiendrait tête aux méchants vampires ... inutile de chercher cela ici. Et c'est dommage ! Le côté combatif avait du potentiel. Ensuite, les vampires. Bon, rien de neuf sous le soleil, ils sont tous les mêmes, mais, j'avoue que j'ai quand même réussi à en apprendre encore un peu sur leur vie en société notamment, grâce à l'auteur, c'est intéressant de voir qu'il y a des rangs, des soumis et des maîtres, peut-être que cette partie anthropologique du texte méritait plus de développement pour arriver à me captiver car sinon, c'est assez tranquille tout ça. Même si l'auteur essaie d'y instiller les ficelles qui attisent la curiosité du lecteur bien entendu.

Et là, ça y va ! Le récit se déroule à une vitesse affolante. Presque comme si on était devant un écran de cinéma, vraiment ! Il faut dire que le tout se lit en une heure, les phrases sont courtes, ça s'enchaîne à un rythme effréné, le lecteur n'a pas le temps de souffler, on le lit d'une traite. Alors, j'ai vu dans d'autres chroniques que l'on critiquait l'auteur sur cette rapidité. Je ne la critique pas, j'aime quand les choses vont vite, quand c'est logique, qu'il n'y a pas d'accroc dans la suite des évènements. Non, ce que je pourrais reprocher à ce niveau-là à l'auteur, c'est qu'elle passe à côté de détails qui seraient utiles à une meilleure compréhension de son texte pour le lecteur. Je ne suis pas partisane des descriptions à rallonge ou des épanchements sur les relations des uns et des autres, mais par contre là, j'ai ressenti un petit vide à ce niveau et ça m'a dérangée, notamment parce qu'on se rend compte à la fin que des éléments qui sont avancés comme redondants ne le sont pas pour nous ... Après, on peut tout à fait écrire des "crevettes" tout en faisant quelque chose de développer, il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. L'avantage comme je disais c'est qu'on a pas le temps de s'ennuyer ! On passe d'une soirée basique à une transformation en vampire à un enlèvement à une aventure d'un soir à une trahison à une mission suicide à un affrontement, en gros, tout y est pour vous tenir en haleine ! Le souci c'est qu'on a pas vraiment le temps de se demander ce que l'auteur nous réserve puisqu'elle nous l'apprend le paragraphe suivant. Tout se lie et se délie rapidement sans qu'on ait trop à réfléchir, c'est peut-être ça le problème. Le lecteur a un besoin (peut-être égoïste ?) d'être impliqué dans l'histoire, ici, c'est plus comme si je l'avais survolée. Tout est presque trop facile ... et puis alors la fin, non, c'est juste pas possible ! J'aurais préféré que ce personnage (je ne dirai pas lequel mais si vous le lisez vous le saurez ^^) meurt, pourquoi en est-il autrement ? Bon, sans doute que j'aurai la réponse dans le tome 2, peut-être suis-je aussi trop cruelle, mais cette fin-là m'aurait parue plus crédible. Bon, après, on ne peut pas tout avoir et ce sont là des choix d'écriture que je ne peux contester, je ne fais que donner mon avis de néophyte. Au moins, il n'y a pas de lacune niveau action dans ce roman et c'est bien ! Il y a des découvertes et des retournements de situations presque à chaque page ce qui fait que le suspens est maintenu jusqu'au bout. Le bémol ... j'aurais voulu qu'il y ait finalement plus de mystère, c'est comme si tout était révélé et accepté sans broncher, sans combat, sans rejet, juste cette simple et triste résignation, cette sorte d'anihilement d'une personnalité que j'aurais cru plus prépondérante. Ca manquait un peu de crédibilité.

Après, il y a pourtant de quoi faire dans ce texte, notamment avec les personnages. J'avoue que j'ai eu du mal avec Eva. Même si on s'y attache, on a du mal à comprendre ses agissements et ses réactions. Elle voue une haine sans bornes aux vampires et, du jour au lendemain, accepte finalement d'en être une et de vivre parmi eux comme au pays des bisounours ? Non, pas possible ça non plus. On voit bien à un moment donné qu'il y a une sorte de lutte en elle, mais c'est tellement furtif que ça fait défaut à la solidité de l'image qu'elle renvoie. Après, c'est juste incompréhensible ... Sa "relation" avec Alaric, non, non, non et non, trop rapide, trop inopportune, comment dire ? J'aurais dis un grand oui à l'idée si ça n'avait pas été si soudain, là aussi, il aurait fallu plus de travail en amont pour que ça n'en devienne pas choquant. Le personnage de Raphaël, que dire ? Je l'aime bien dans son genre mais peut-être un peu excessif non ? En même temps, je ne sais pas, l'intensité et le romantisme ça a du bon aussi, pas vrai ? Mais les intérêts, les duperies et les trahisons répétées de chacun des personnages autour d'Eva, tout d'un coup, ça fait beaucoup, et surtout, c'est suspect. Malgré tout, on arrive à croire en une possibilité à chaque fois. Peut-être qu'il aurait fallu justement laisser plus de temps au lecteur pour apprivoiser cette possibilité avant de la casser en deux, pour qu'elle fasse encore plus mal, pour qu'au moins on ressente quelque chose. Là, on sait que c'est dur, on le perçoit, mais, rien ne transpire niveau émotionnel. Ca manque de profondeur. C'est dommage parce que les personnages ont chacun quelque chose de prometteur, une facette unique de leur personnalité est mise en avant au détriment du reste et du coup, on perd l'intérêt que l'on pourrait avoir pour eux. Et, comme je disais, quand on accroche pas avec l'héroïne, c'est souvent toute l'histoire autour d'elle qui s'effondre. Comme je n'arrivais pas à élucider le pourquoi de ses pensées et de ses actes, totalement contradictoires ou tout simplement "ridicules" à mon avis, je n'ai pas réussi à m'identifier, à m'imprégner de son histoire, du coup, je suis restée en retrait, sur la touche, à la regarder avancer dans ses péripéties sans jamais arriver à y prendre part. Comme si le manque de développement (peut-être) m'empêchait de voir tout ce qu'elle avait à offrir. Je ne sais pas, je vois aussi le potentiel de ce personnage central, son passé difficile qui lui est révélé, le lourd fardeau du rôle qu'elle aura à jouer, toute cette pesanteur, ces décisions qui s'abattent sur elle, c'est beaucoup et c'est dur à gérer, mais justement, c'est comme si on avait zappé cette partie-là dans le ressenti. Bon, je dois être sadique, j'aurais voulu que ses souffrances transparaissent plus dans le texte, ça nous aurait sans doute connectées, je ne sais pas ... mais au moins ç'aurait été l'esquisse d'une palette de sensations plus étendues.

Après, j'avoue que j'ai été intriguée par l'ambiance plutôt sombre qu'avait voulu installer l'auteur, j'aime ce genre de confinement, où le danger plane au-dessus de votre tête tout au long du roman, où vous ne savez plus à qui vous fier, c'est fascinant, et, somme toute, c'est assez bien rendu ici puisqu'on ne sait jamais sur quel pied danser. Niveau style, l'auteur a su mettre en place une intrigue qui tient la route, c'est clair. On ne peut pas lui reprocher de ne pas avoir une trame on ne peut plus correcte. Je pense que, plus étoffée, elle serait vraiment très bonne. Niveau écriture, bon, c'est simple, c'est sûr, en même temps, c'est de la bit-lit, ça ne me choque pas, on écrit pas ce genre de roman pour obtenir le prix Goncourt (Dieu Merci !), et ce qui compte c'est que ça se lise facilement. De ce côté-là, aucun souci. Je pense sincèrement que le potentiel du roman n'est pas encore exploité à son maximum, il manque peut-être encore quelques retouches et/ou développements ici et là pour en faire un ouvrage plus accrocheur. Attention, la lecture en est appréciable, ne croyez pas que j'ai détesté, ça n'est pas le cas, maintenant, c'est sûr que l'engouement n'était pas à son maximum non plus de mon côté. Pourtant, j'ai envie de lire le tome 2 parce que, comme toujours avec les tome 1, on ne peut pas vraiment tout savoir ni tout en dire. L'achèvement d'un style se fait dans l'ensemble, peut-être que le tome suivant m'apportera des éclaircissements qui me permettront de mieux apprécier ce premier tome ? Allez savoir ! En tout cas, je trouve que pour une jeune auteure, Elodie Morgen se débrouille plutôt bien. Certes, son style manque encore d'aisance et de finesse sans doute mais elle a les outils pour créer une saga passionnante en son genre (mais s'il te plaît Elodie, délocalise-là ^^). Je n'écris pas cette chronique pour casser son travail, ça n'est pas mon boulot. Honnêtement, tout est une question de perspective. Même si l'on peut relever quelques défauts dans ce roman (aucun livre n'est parfait), il n'en reste pas moins qu'il a dans sa trame les éléments d'un récit prenant, haletant, surprenant et qui, je pense, peut prendre plus d'ampleur après un travail de relecture éventuellement. Parce que l'idée est bonne, que l'enthousiasme est là, qu'on a envie malgré tout de se laisser porter par ce genre d'histoire. C'est peut-être justement le paradoxe entre la sensation de légèreté qui m'est venue à la lecture et le fait que l'histoire est censée être ... suffocante, qui m'a le plus déroutée. Comme si les choses ne se connectaient pas, qu'elles étaient sur différents de niveaux et que, de fait, l'ensemble ne semblait pas cohérent. Je ne sais pas si je suis très claire dans ce que je dis, à vrai dire c'est un ressenti qui me met dans le flou moi aussi. Le fond et la forme ne coïncident pas et du coup, ça coupe l'herbe sous le pied à l'extension du récit en lui-même, qui se recroqueville sur son ossature au lieu de se développer. C'est vraiment dommage, car j'aurais voulu me laisser encore un peu plus bercer par ce livre ... avec le tome 2, peut-être !

Pour conclure, voilà le premier tome d'une saga intrigante qui me donne envie d'ouvrir le tome suivant pour connaître la suite des aventures d'Eva Miller. Même si ce livre a pu être décrié par d'autres lecteurs, j'estime qu'il ne faut pas négliger son potentiel et que, si vous avez l'occasion de le lire, il ne faut pas s'en priver. A vous de juger !

 

Passeport lecture

 

Nombre de pages : 188

Temps de lecture : 1h00

Prix : 10.00 €

 

http://images-booknode.com/book_cover/2953/eva-miller,-tome-1---de-l-autre-cote-2953293-250-400.jpg

 

moisap10.jpg

 

http://2.bp.blogspot.com/-s7sRKbEmSus/T5fPpHcuMVI/AAAAAAAADg8/m3yWR2zsthA/s200/%25C3%2589mile-4+la+plume+au+feminin.jpg

 

http://img.over-blog.com/217x300/3/60/76/57/Challenge/Challenge-douce-France.jpg

 

530110 4030615076768 443719012 n

 

bannière challenge

 

Commenter cet article

À propos

Bienvenue sur le blog de Flo', lectrice, libraire & auteure - Rose Darcy, c'est moi ^^ -. Ici, je vous parle de ce qui me passionne, lecture, écriture, musique et bien d'autres choses encore ! Je vous souhaite un bon voyage dans mon univers rose bonbon, en espérant que vous y ferez de belles découvertes livresques... ou autres ;) N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage chez moi, j'adore vous lire !!! Et, si le coeur vous en dit, vous pouvez visiter mes pages Face de Bouc : https://www.facebook.com/CoeurDeLibraire & https://www.facebook.com/RoseDarcyAuteure. Bonne visite à vous :D