Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coeur de libraire

Bienvenue sur le blog de Flo', lectrice, libraire & auteure - Rose Darcy, c'est moi ^^ -. Ici, je vous parle de ce qui me passionne, lecture, écriture, musique et bien d'autres choses encore ! Je vous souhaite un bon voyage dans mon univers rose bonbon, en espérant que vous y ferez de belles découvertes livresques... ou autres ;) N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage chez moi, j'adore vous lire !!! Et, si le coeur vous en dit, vous pouvez visiter mes pages Face de Bouc : https://www.facebook.com/CoeurDeLibraire & https://www.facebook.com/RoseDarcyAuteure. Bonne visite à vous :D

31 Oct

Angie L. DERYCKERE "Les raisons du coeur, tome 1"

Publié par Myiuki  - Catégories :  #ROMANCE

Quatrième de couverture

 

Jeune fille d'un riche politicien, Sara rêve de devenir médecin. Elle poursuit ses études dans un nouveau lycée et se lie d'amitié avec Tyler Maclas, fils d'un avocat réputé mais aussi, grand ennemi de son père. Apprenant la relation des deux adolescents, le gouverneur Jenkins met tout en œuvre pour briser le lien qui unit sa fille et Tyler et ce, sans se soucier de sa propre fille qui ne compte pas rester sans rien faire alors qu'il a déjà assez détruit sa vie...

 

A mon avis ... 330x298 1277805245magnet barbapapa coeur rose 70055 330x298 1277805245magnet barbapapa coeur rose 70055 330x298 1277805245magnet barbapapa coeur rose 70055

 

Avant de commencer à vous parler de ce roman, j'aimerais vous dire quelques mots de la couverture que je trouve très belle. C'est elle qui m'a donné envie de lire ce livre, malgré le fait que les "romances" pures ne soient pas forcément ma tasse de thé, parce que je la trouvais superbe, à la fois sombre, triste mais poignante, il a fallu que j'aille voir si le résumé serait à la hauteur de l'image qui vous attire inéluctablement, vous donnant l'envie de parcourir les pages de ce livre. Je ne peux pas dire que j'ai été déçue par le contenu, mais je ne peux pas non plus dire que j'ai été emballée ... Je vais vous dire pourquoi.

On comprend dès le départ que l'on va ici se retrouver dans un remake moderne de Roméo et Juliette. C'est posé, établi, une évidence que l'on ne peut pas nier. Donc, si vous n'êtes pas du genre histoire larmoyante, passez votre chemin, car avec ce roman, mieux vaut sortir la boîte à mouchoirs. Dès que Sara et Tyler, les deux protagonistes centraux du livre se rencontrent, on sait que l'on va plonger au cœur d'une histoire d'amour dont l'issue ne peut pas être heureuse. Pourquoi ? Parce que Sara, fille de Gouverneur, voit son père tenter de contrôler sa vie au point de lui interdire de fréquenter Tyler, lui-même fils d'un avocat qui a ridiculisé le père de Sara lors d'un procès. La petite touche d'originalité du concept, c'est que, contrairement au méchant gouverneur, l'avocat, lui, accepte la relation de son fils avec Sara. Tout le monde n'est pas contre eux non plus, faut pas exagérer. Mais les choses ne sont pas simples. Et tant mieux quelque part car ça apporte la petite touche de piquant supplémentaire nécessaire au livre pour tenir le lecteur en haleine. Si tout allait bien dans le meilleur des mondes, on s'ennuierait un peu. Donc, je disais, une histoire d'amour. C'est assez basique au niveau du point de départ, un nouveau lycée, de nouveaux élèves et, comme par hasard, dès le premier jour, Sara se voit assigner comme "mentor" le plus beau mec de l'école, le susnommé Tyler. Coup de foudre immédiat, mais, tous deux se mettent à nier l'évidence ... enfin, surtout Sara. On est amis, rien de plus. Le problème avec ça, petit 1, c'est que le lecteur n'y croit pas une seconde puisqu'eux non plus, ils sont amoureux, pourquoi faire semblant du contraire ?, petit 2, ce qui m'a un peu gênée, c'est que c'était beaucoup trop rapide. Très vite, ils sont inséparables, ne peuvent pas passer une journée sans se voir, sans se prendre la main, sans parler ... C'est très intense certes, mains un peu trop expansif à mon goût. J'aurais voulu, pour plus de crédibilité, qu'ils prennent plus leur temps, qu'on ait justement l'occasion de voir leurs sentiments éclore, grandir. Ici, tout se passe sur un laps de temps de quoi, une semaine ? C'est quand même très court. Du coup, ça a un peu entaché ma vision de cette romance parce que j'ai eu du mal à y croire au final, alors que tous les éléments sont là pour en faire quelque chose de vraiment intéressant à suivre. On se demande malgré tout si tous les deux vont réussir à surmonter les obstacles qui se dressent sur leur route, s'ils vont pouvoir enfin être ensemble sans que personne n'essaie de les séparer, mine de rien, il y a une petite touche de suspens aussi dans ce roman. L'essentiel de la romance m'a un peu ennuyée quand même parce que je l'ai trouvé très répétitive, que ce soit au niveau du "nous sommes amis et je ne veux pas gâcher ça mais je tiens à toi" ou des scènes qui sont souvent les mêmes, et puis bon, à la fin, on aura compris que Tyler a "un regard océan" et que tous les deux sont souvent "émus". Oui, l'émotion est à la base de ce roman mais j'ai ressenti tout ça comme un peu trop "guimauve" par moments, c'est dommage.

L'avantage de ce roman c'est qu'il est tout de même assez sombre quand on y regarde de plus près notamment à cause de la relation tumultueuse qu'entretient Sara avec son père. Ce dernier est quand même prêt à tout pour la séparer de Tyler et ça va loin (ça me démange de vous dire jusqu'où mais je ne peux pas sans spoiler, argh !). Justement, cette partie plus noire du livre est celle qui apporte le plus de rebondissements au texte et qui fait avancer le récit. A chaque nouvelle mauvaise action du Gouverneur, Sara réagit, ce qui n'entraîne que plus de complications dans son histoire avec Tyler. Loin d'être simple, leur histoire d'amour est au cœur de la tempête. Elle entraîne dans son sillage aussi bien parents qu'amis, jusqu'au drame. Ah, le côté pathétique et dramatique de l'ensemble est très bien représenté par l'auteur, même si, là encore, c'est peut-être un peu trop exagéré à mon avis. Ça hurle, ça crie, ça pleure sans cesse ... je ne sais pas, peut-être qu'il aurait fallu un peu tempérer tout ça. D'autant que les "crises" de Sara sont un peu, comment dire ?, explosives mais pas forcément nécessaires. J'ai trouvé qu'elle était prompt à s'en prendre à son père, qu'elle ne lui laissait pas l'occasion de s'expliquer, c'est un côté de sa personnalité que j'ai moins aimé. Elle l'a diabolisé dès le départ, même si, sur certains points, elle n'avait pas tort, mais ne lui laisse pas la possibilité de changer. C'est un peu caricatural du coup tout ça. Tyler se présente en sauveur, chevalier blanc sur son fidèle destrier, et Sara, en petite princesse en détresse qui attend qu'on l'aide à s'échapper de sa tour d'ivoire où elle est retenue prisonnière. C'est très romantique, fleur bleue dans l'ensemble, un peu trop pour moi. J'ai eu du mal à accrocher à cette histoire parce que j'avais le sentiment par moments que ça partait dans tous les sens ou un peu en vrille, parce que j'avais des difficultés à m'y projeter. Pourtant, l'idée de base, quoique éculée par certains abords, a de quoi séduire parce que le lecteur sait que si on lui présente ces Roméo et Juliette des temps modernes c'est que leur histoire mérite d'être contée. Et, quelque part, c'est le cas. Avec ces épisodes dramatiques qui entrecoupent le récit et le font gagner en profondeur et en intensité, le lecteur se retrouve souvent pris dans le tourbillon des émotions qui assaillent les personnages. Oui, ce récit sait toucher, atteindre son lecteur. Oui, je l'avoue, les scènes extrêmement tristes et poignantes à la fin du roman m'ont fait lâcher quelques larmes. Je ne sais pas, on sent vraiment la recherche dans les sentiments qu'a faite l'auteur, sa mise en place qui prend tant d'importance dans le texte, on perçoit la force, la puissance de la tension qui sous-tend le récit prendre de l'ampleur au fur et à mesure que celui-ci progresse jusqu'au paroxysme des dernières pages. Oui, on se prend au jeu, mais, le fait qu'ils soient trop répétitifs, trop "faciles" ou qu'ils arrivent trop vite, noircit un peu le tableau. Quelques petits détails m'ont paru incohérents ou trop simplistes et c'est dommage. J'ai eu l'impression de tout le temps assister à la même scène, tournant en boucle dans mon esprit, alors que ce n'est pas le cas sur le papier ... c'est un peu monocorde pour ne pas dire monotone. Les scènes "émotionnelles" mériteraient peut-être d'être un peu plus diversifiées pour qu'on arrive à en saisir toutes les nuances.

C'est ça surtout qui m'a manqué dans ce texte, les nuances. C'est très extrême au final. Que ce soit l'amour ou la haine, tout est à son paroxysme et ça fait des étincelles. Même si c'est une belle histoire elle n'a pas réussi à me captiver plus que ça. Je l'ai suivi cependant avec intérêt parce que l'auteur sait comment donner envie au lecteur de tourner les pages pour connaître la suite de l'histoire, notamment, grâce aux retournements de situations qu'elle y incorpore, mais, sur le fond, j'ai trouvé l'ensemble un peu ... creux. Je m'explique. Les personnages ne m'ont pas touchée. Je les ai perçu un peu trop "caricaturaux" là aussi, dans le sens où, malgré le fait qu'ils soient sensibles, qu'ils arrivent à nous transmettre leurs émotions, ils restent comme des acteurs sur un scène lointaine pour moi. Oui, on est touché par leur sort, par ce qui leur arrive, mais par eux ? Je n'en suis pas sûre. Le destin de Sara est triste, il vous donne envie de la réconforter, de croire qu'elle trouvera la force de devenir celle qu'elle veut vraiment être. A coté de ça, la vie de Tyler, le solitaire, vous paraît manquer de saveur et on aimerait qu'un petit grain de sable vienne tout chambouler pour qu'il soit plus lui-même à son tour. C'est ce qu'ils vivent qui les rend attachants, qui fait qu'on a envie de savoir comment tout ça va finir. Mais, que ce soient eux, ou les personnage secondaires, je n'ai pas ressenti de profondeur particulière. Ils sont esquissés comme s'ils jouaient des rôles. On a John, le garde du corps qui joue les papa de secours, Emma, la bonne qui s'attribue le rôle de la mère poule, les "nouvelles" amies de Sara à l'école qui, en même pas vingt minutes sont ses meilleures amies, l'infirmière à la fin qui arrive comme par magie et sauve la situation ... Tout ça me semble dessiner à gros traits. Bien sûr, on a envie d'y croire, c'est à la fois tendre, beau, terrible, mais, je n'ai pas réussi à m'y impliquer. Parce que ces personnages me paraissaient interchangeables. Ils représentent chacun une dominante émotionnelle, ou son absence, mais ils n'avaient pas assez de tons, de teintes, différents pour que je puisse les trouver intéressants en eux-mêmes. Il m'a manqué cette sensation qui fait qu'on a envie de devenir l'un de ces personnages, de s'y identifier. Ici, j'avais une sorte de distanciation qui me tenait à l'écart. Je voyais ce qu'ils représentaient, ce qu'ils ressentaient, je les comprenais mais sans jamais arriver à vouloir monter sur la scène avec eux. C'est un roman qui a du potentiel, parce qu'il évoque des émotions puissantes, qu'il met en scène des moments forts, parce qu'il instille une notion de danger, d'urgence, dans le récit, il aurait suffit d'une petite étincelle pour que je m'y plonge sans réserves. La galerie de personnages présentée par l'auteur est complexe, multiple, j'aurais peut-être voulu qu'elle en fasse meilleur usage et que les personnages secondaires ne soient pas si vite oublier pour certains ... Il y a quelques petites choses qui sont laissées en plan ou carrément sur la touche, d'autres qui m'ont paru moins cohérentes, ça gâche un peu l'ensemble formé par ces portraits à mon avis. Voir vivre ces personnages sous ses yeux c'est comme d'assister à une pièce de théâtre, mais j'ai eu l'impression que c'était le scénario qui faisait transparaître le plus d'émotions et non pas les acteurs. Etrange, ce sont pourtant ces derniers qui sont censés en être les vecteurs ...

Il me reste à vous parler du style de l'auteur. Quand on choisit comme elle de partir sur des bases connues pour écrire un texte, que je maintiens être une copie revisitée de Roméo et Juliette, il faut pouvoir le rendre original par l'écriture. J'avoue que c'est un livre qui se lit somme toute rapidement, on ne cale pas à certains endroits, tout cela se lit sans encombres, c'est plutôt entraînant, même si le début pour le coup est un peu plus long à se mettre en place, un peu moins fort en intensité, mais, ça reste un roman qui se lit facilement et dont on apprécie de suivre l'intrigue. L'auteur sait rendre son récit riche par les évènements qui s'y produisent, un peu moins, comme je le disais plus haut, par les personnages qui s'y présentent. La seule chose que je peux vraiment reprocher à son écriture, c'est le coté un peu "niais" de l'affaire romantique entre Sara et Tyler. Les redondances incessantes, les scènes qui se déroulent toujours de la même manière, ces impressions de déjà-vu ou de précipitation m'ont un peu déroutée. Je m'attendais à quelque chose de moins "superficiel". On a l'impression de tourner en rond dans un boucle infernale qui nous fait revivre sans cesse le même genre de situation et dont il n'y a pas d'issue. Il en va de même avec le vocabulaire utilisé par l'auteur qui est souvent le même, ça a tendance à alourdir le texte, ce qui, je pense, n'est pas nécessaire. Les mêmes phrases, les mêmes expressions, se relaient tout au long des dialogues, c'est un peu lassant à force ... j'aurais aimé, là aussi, plus de différenciation, plus de nuances. C'est un langage simple qui est utilisé par l'auteur, ce qui facilite la lecture, mais j'aurais préféré qu'il ne me paraisse pas si "simpliste" par moments. Là aussi, un peu plus de complexité peut-être aurait enrichi le tout. Ça renforce au contraire le côté basique de l'histoire alors qu'on sent la touche d'originalité que l'auteur a essayé d'y ajouter. Je pense que c'est ça qui m'a le plus entravée dans me lecture, cette impression qu'il y avait une bonne histoire à raconter ici, un potentiel à exploiter, mais que la forme faisait pêcher le fond. Quand les deux ne s'accordent pas, j'ai beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire, à m'y projeter, à m'y attacher. Ici, je me suis concentrée sur ce qui m'a plu dans le roman pour aller jusqu'au bout : l'idée que l'auteur arrive à me toucher à certains moments malgré cette impression de vacuité, de lassitude qui s'emparait de moi, cette impression qu'il se passait toujours quelque chose dans le récit, qu'il fallait que je sache comment tout ça allait se finir. Et quelle fin ! Attendue, certes, mais j'aurais préféré autre chose là aussi. Mais bon, là, c'est un goût personnel et surtout parce que je suis une impatiente de nature. Une chose est sûre, elle donne envie de vite lire le tome 2. C'est ça la grande force de cet auteur, malgré l'impression de simplicité de son texte, malgré tous les défauts qu'on peut lui trouver, elle arrive à nous arracher des larmes, à nous donner envie de connaître la fin de l'histoire. C'est tout un paradoxe pour moi ce roman, je suis dans une sorte d'entre-deux. Je n'ai pas accroché plus que ça au final mais j'ai quand même envie de connaître la suite ... étrange, étrange. L'auteur a un pouvoir insoupçonné sur ses lecteurs !

Pour conclure je dirais que ce livre est une romance classique qui conviendra aux lecteurs au cœur tendre qui ont envie de belles histoires d'amour, chevaleresques, impossibles, émouvantes et qui n'ont pas peur de vider leur boîte à mouchoirs tout en se posant des questions existentielles sur l'amour et la vie (lecteur en dépression s'abstenir). En tout cas, c'est un bon moyen de raviver en vous la fleur bleue romantique qui y sommeille profondément (ou pas !).

 

Passeport lecture

 

Nombre de pages : 398 (ebook)

Temps de lecture : 4h00

Prix : 7.49 € (ebook)

 

http://images-booknode.com/book_cover/1921/les-raisons-du-coeur-tome-1-1921052-250-400.jpg

 

http://2.bp.blogspot.com/-s7sRKbEmSus/T5fPpHcuMVI/AAAAAAAADg8/m3yWR2zsthA/s200/%25C3%2589mile-4+la+plume+au+feminin.jpg

 

http://img.over-blog.com/217x300/3/60/76/57/Challenge/Challenge-douce-France.jpg

 

530110 4030615076768 443719012 n

 

bannière challenge

 

Ce livre a été lu dans le cadre d'un partenariat avec les éditions Sharon Kena que je remercie pour cette découverte.

 

http://img.over-blog.com/400x178/3/89/38/93/225082_105594402862694_100002364052248_51610_2853090_n.jpg

 

Commenter cet article

topobiblioteca 03/11/2012 15:57

Heum, avis en demis teinte. On comprend tes reproches, mais on sent que l'histoire à réussi à te toucher, et que toi même tu ne t'y attendais pas de part justement toutes ces petites choses
bancales. Ah la lecture peut parfois être compliqué =)

Myiuki 04/11/2012 17:08



Tout à fait, ça m'a surprise, mais comme je l'explique, c'est plus la situation que les personnages qui m'a touchée, ce que je trouve "étrange", en général, c'est l'inverse ou les deux combinés.
Quelques défauts qui, une fois repris, feraient de ce livre un très bon roman à mon avis ...


Merci pour ton commentaire :)



À propos

Bienvenue sur le blog de Flo', lectrice, libraire & auteure - Rose Darcy, c'est moi ^^ -. Ici, je vous parle de ce qui me passionne, lecture, écriture, musique et bien d'autres choses encore ! Je vous souhaite un bon voyage dans mon univers rose bonbon, en espérant que vous y ferez de belles découvertes livresques... ou autres ;) N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage chez moi, j'adore vous lire !!! Et, si le coeur vous en dit, vous pouvez visiter mes pages Face de Bouc : https://www.facebook.com/CoeurDeLibraire & https://www.facebook.com/RoseDarcyAuteure. Bonne visite à vous :D