Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coeur de libraire

Bienvenue sur le blog de Flo', lectrice, libraire & auteure - Rose Darcy, c'est moi ^^ -. Ici, je vous parle de ce qui me passionne, lecture, écriture, musique et bien d'autres choses encore ! Je vous souhaite un bon voyage dans mon univers rose bonbon, en espérant que vous y ferez de belles découvertes livresques... ou autres ;) N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage chez moi, j'adore vous lire !!! Et, si le coeur vous en dit, vous pouvez visiter mes pages Face de Bouc : https://www.facebook.com/CoeurDeLibraire & https://www.facebook.com/RoseDarcyAuteure. Bonne visite à vous :D

25 Nov

Lemony Snicket "Les fausses bonnes questions, tome 1"

Publié par Coeur de Libraire  - Catégories :  #LITTERATURE JEUNESSE

Quatrième de couverture

 

 

Le jeune Lemony Snicket vient d’être recruté comme stagiaire par S. Theodora Markson, pire détective de la région. Sa première mission le mène dans l’étrange ville de Salencres-sur-Mer. S. Theodora Markson, malgré ses méthodes catastrophiques, est chargée de retrouver une statue mystérieusement disparue…

Qui l’aurait volée ? Mais est-ce vraiment la bonne question ? Or des questions, Lemony va s’en poser de plus en plus – hélas, jamais les bonnes…

 

 

À mon avis ***

 

 

Attention, ovni littéraire en approche !

 

Que dire de ce roman ? Tant de choses que je m’y perds ! Prenons cela dans l’ordre. Tout d’abord, la couverture. Je suis absolument fan de ce type d’illustrations qui se démarque de ce qui se fait en général en jeunesse et qui attire l’œil au premier regard ! Ces couleurs sombres, dans des tons harmonieux, le choix des dessins, correspondent tout à fait à l’ambiance que l’on retrouve dans le roman, mystérieuse. Le petit plus, c’est que ces illustrations sont également présentes à chaque en-tête de chapitre et à certains endroits dans le texte. Elles ajoutent une touche qualitative et d’originalité non négligeable à l’ensemble. Et j’avoue que Seth est un illustrateur que j’aime beaucoup donc, je ne pouvais que succomber à son style si particulier qui n’a pas été, pour le coup avec cette couverture, sans me rappeler celui de Henning Wagenbreth (illustrateur pour les couvertures des roman de Edgar Hilsenrath notamment – et que j’adore aussi !). Entre ça et le résumé bien énigmatique, j’étais déjà prête à passer un bon moment entre ces pages. Et je dois dire que je n’ai pas été déçue par ma lecture, bien au contraire. Elle m’a déroutée tout autant qu’elle m’a emportée. C’est une lecture que je qualifierais de… peu commune dans son genre, unique même. Je ne connaissais pas la plume de l’auteur, n’ayant pas lu encore la saga des Orphelins Baudelaire, mais j’ai fait là une belle découverte que je compte bien renouveler à l’avenir. Alors, disons ce qui est, quand je parle d’ovni, je pèse mes mots. Parce que ce roman est à la fois attirant et repoussant, dans le sens où, certes il vous embarque dans son univers particulier, fait d’actions, de rebondissements, de rencontres aussi bizarres que dangereuses, mais, justement, c’est ce côté étrange qui peut le plus déboussoler le lecteur. Car avec ce roman, on ne sait pas dans quoi on débarque exactement. Où avez-vous mis les pieds chers lecteurs en tournant la première page de ce livre ? Mystère et boule de gomme ! On nage en eaux troubles, troublantes même je dirais, avec ce livre. À aucun moment nous n’avons la clé de l’énigme. Tout s’embrouille, s’embourbe, et vous voilà plongé au cœur d’un embrouillamini sans nom ! Mais qu’est-ce qu’on adore ça ! Oui, c’est étrange, perturbant, oui, on se pose énormément de questions dont on n’a pas toujours les réponses à la fin, oui, on se perd entre ces lignes, et pourtant, à aucun moment nous n’avons enfin de refermé cet ouvrage. Cette aventure romanesque vous emporte dès la première ligne, tant elle vous appâte, par son côté extravagant, par l’enquête qui est menée en fond et qui est, soyons honnêtes, totalement farfelue. On se tire les cheveux à tenter de comprendre, à vouloir démêler tous ces fils qui s’entremêlent dans tous les sens. Pourtant, quand on se laisse porter, on prend un grand plaisir à suivre les aventures rocambolesques de cet attachant personnage qu’est Lemony Snicket. Parce que cet apprenti détective aux allures d’un Sherlock en devenir, qui a pour mentor la pire détective de l’univers, S. Theodora Markson (et on ne sait toujours pas pour quoi se pose le S !), est intelligent, débrouillard, plein de ressources et surtout, que l’on devine vite qu’il nous cache beaucoup de choses. Et justement, ce sont toutes ces zones d’ombre qui entourent notre jeune héros que nous avons envie d’éclaircir. On referme ce livre en ayant envie d’en savoir plus sur lui, sur ce qu’il ne nous dévoile pas, et ça, c’est juste génial ! Je rajouterais que la plume de l’auteur, tout aussi étrange qu’addictive, fait pour beaucoup dans mon appréciation. Elle rend ce livre encore plus mystérieux, encore plus impénétrable. Le seul reproche que j’aurais à lui faire, et là, c’est en me plaçant du point de vue d’un jeune lecteur, c’est que le vocabulaire utilisé est parfois trop complexe, de même que pour certaines tournures de phrases. J’ai eu souvent l’impression d’un récit jeunesse raconté à des adultes… après, ce n’est peut-être que mon ressenti… Cela dit, je reconnais à l’auteur son don pour les décrire avec brio une enquête policière pas comme les autres ! La galerie de personnages, tous aussi farfelus les uns que les autres, qu’il met en place, les lieux, totalement improbables, les rebondissements, les révélations, les indices… tout est là pour nous captiver. On a envie de connaître le fin mot de l’histoire dès le début. J’ai vraiment eu le sentiment de mener l’enquête aux côtés de Lemony, de parcourir les rues de la si bizarroïde ville de Salencres-sur-Mer, de faire la connaissance de Moxie et d’envoyer des messages codés à ma coéquipière via un système de demande de livres. Franchement, ce livre est tout simplement ingénieux ! C’est le mot qui lui convient le mieux je pense. Original, il sort des sentiers battus et permettra au lecteur de découvrir une histoire inédite, innovante tout autant que passionnante. J’attendrai avec impatience le tome 2 pour connaître la suite des aventures de Lemony Snicket. Je me suis déjà attachée à ce petit bonhomme qui me paraît si sérieux pour son âge et qui semble porter tout le poids du monde sur ses épaules… Un enfant évoluant dans un monde d’adultes. Le ton donné au livre, sombre, mystérieux, est allégé par de nombreuses touches d’humour, souvent décalé, souvent à dénicher, et j’ai apprécié cet équilibre. On réfléchit, on rit, on s’interroge, à aucun moment le lecteur n’est plongé dans l’inaction avec ce roman, il vous tient en haleine jusqu’au bout ! Donc oui, vous pouvez trouver ce roman… abracadabrant, mais moi, ce que j’en retiens, c’est son côté fantastique. J’ai dévoré ce livre, plongeant sans réserve dans cet univers extravagant, me posant mille et une questions – sans doute pas les bonnes d’ailleurs –, et ça, c’est le signe d’un bon roman !

 

En bref…

 

Laissez-vous conquérir par Lemony Snicket, un personnage pas comme les autres pour une aventure aussi étrange qu’extraordinaire. On ne s’ennuie jamais quand on devient l’apprenti de S. Theodora Markson, c’est moi qui vous le dit !

 

 

Passeport lecture

 

 

Nombre de pages : 256

Temps de lecture : 1h40

Prix : 15.90 €

Livre lu dans le cadre d'un partenariat avec les éditions Nathan que je remercie pour cette découverte !

Livre lu dans le cadre d'un partenariat avec les éditions Nathan que je remercie pour cette découverte !

Commenter cet article

Miscellae 17/01/2014 13:25

J'ai eu exactement le même ressenti sur ce livre, que j'ai lu en anglais (trop impatiente pour attendre !).
C'est tellement addictif et mystérieux en même temps, dans une belle continuité des orphelins baudelaire.

Fan(ny 09/01/2014 16:13

Quand j'ai appris que Daniel Handler avait écrit une série relatant l'enfance de Lemony Snicket j'ai été saisie d'une grande joie mêlée de nostalgie: je me suis retrouvée presque 10 plus tôt alors âgée de 11ans dévorant les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire. A 20 ans maintenant je me suis donc replongée avec bonheur dans ce nouveau roman où je retrouve tout ce qui faisait le charme de cette série dont j'avais été absoulement fan: une atmosphère étrange et inventive, des mystères sans résolutions, un humour décapant, des références littéraires à foison, des personnages hors normes et un héros toujours aussi... Snicketien quoi... A l'instar des orphelins Baudelaire c'est classé en littérature jeunesse et c'est selon moi une aberration.

Je m'arrête je ne peux que conseiller ce roman et encore merci Daniel Handler.

Jessica Lumbroso 06/12/2013 10:43

Voilà un livre qui me tente de par son originalité que tu mets en avant. Curieuse de savoir ce que ça donne! Je me mets le titre de côté.

À propos

Bienvenue sur le blog de Flo', lectrice, libraire & auteure - Rose Darcy, c'est moi ^^ -. Ici, je vous parle de ce qui me passionne, lecture, écriture, musique et bien d'autres choses encore ! Je vous souhaite un bon voyage dans mon univers rose bonbon, en espérant que vous y ferez de belles découvertes livresques... ou autres ;) N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage chez moi, j'adore vous lire !!! Et, si le coeur vous en dit, vous pouvez visiter mes pages Face de Bouc : https://www.facebook.com/CoeurDeLibraire & https://www.facebook.com/RoseDarcyAuteure. Bonne visite à vous :D